Tourisme

S'adapter aux mutations auxquelles nous faisons face pour inventer la montagne de demain !

Anticiper, c'est rénover son toit par beau temps

Nous faisons face à de nombreux défis : conséquences du changement climatique sur l’enneigement, les glaciers, la haute-montagne et la biodiversité, changement des attentes de notre clientèle, phénomène des lits-froids… le ski est et restera encore de nombreuses années notre activité principale, nous devons maintenir nos investissements sur ce secteur. 

Cependant, comme disait ma grand-mère : « On retape son toit par beau temps. » 

Il est impératif d’anticiper ces mutations pour inventer la montagne de demain.

– Xavier Roseren

Bilan

  • Plan de relance « Avenir Montagnes » : 361 millions d’euros pour relancer l’investissement au service d’un objectif de transformation qui vise à répondre aux défis du changement climatique et de la diversification touristique.
  • Faire de la biodiversité un atout du développement touristique local par l’aménagement et la restauration de 1 000 km de sentiers de montagne, de nos refuges, ainsi que par la protection de la biodiversité dans une démarche de valorisation. 
  • Mobilisation du prêt tourisme au profit des acteurs de la montagne.
  • Soutien massif des professionnels de la montagne durant la pandémie avec des mesures spécifiques dérogatoires du droit commun à hauteur de 7,2 milliards d’euros. Il faut mesurer cette chance, unique en France.
  • Soutien financier aux « colos apprenantes » en montagne.
  • Lancement d’une initiative pour relancer le jumelage des écoles et des établissements scolaires de la montagne avec ceux du reste du territoire.
  • Combat contre les « lit froids » : Instauration pour le tourisme de montagne d’une cessibilité du droit de préemption du preneur commercial en cas de local loué au bénéfice de nouvelles foncières dédiées pour conserver les hébergements en résidence de tourisme en gestion active. La Banque des Territoires y contribuera à hauteur de 25 M€ de fonds propres par an pendant 5 ans dans le cadre de tours de tables diversifiés.

Propositions

  • Aides au recrutement pour les nombreux secteurs impactés par la pénurie de main-d’œuvre. Celui de la restauration sera une des priorités, c’est une urgence. 

  • Pénurie de main d’œuvre : faire de l’apprentissage professionnel une voie d’excellence. Valoriser dès le collège l’orientation vers les métiers techniques et manuels (filières de l’hôtellerie restauration, de la mécanique et de l’électronique, etc.).

  • Pénurie de main d’œuvre : ouvrir toutes les places nécessaires dans les filières du supérieur qui correspondent aux besoins de la Nation, à commencer par les BTS, BUT, licences pro, et réguler les filières qui ne mènent pas assez à l’emploi.

  • Pénurie de main d’œuvre : privilégier fiscalement le logement permanent et saisonnier à la location à la semaine (voir toutes les propositions sur le logement). 

  • Accélérer la transition écologique et énergétique des activités touristiques de montagne. 

  • Dynamiser l’immobilier de loisirs et enrayer la formation de « lits froids » en mettant en place des zones dédiées dérogatoires du droit fiscal commun

  • Favoriser la diversification de l’offre et de la clientèle. Tendre vers une désaisonnalisation de l’offre. Relancer le tourisme social et les colos apprenantes. 

  • Accentuer l’aide à l’ingénierie et l’investissement dans les mobilités douces, durables, innovantes et de proximité du premier et dernier kilomètre.

— Christian Jacquier, vice-président du Syndicat national des guides de montagne (SNGM)

« La montagne dans son ensemble est impactée par le changement climatique.

La mise en œuvre sur le précédent quinquennat d’une stratégie touristique adaptée aux enjeux des transitions écologiques et de la diversification est une excellente chose. Rénovation de refuges, réhabilitation de sentiers… enfin des mesures concrètes pour le tourisme de montagne. Le refuge des Prés, dans la réserve naturelle des Contamines-Montjoie, en est un bel exemple.

Je soutiens Xavier Roseren qui pendant cinq ans a sans cesse défendu les acteurs touristiques de notre territoire, tout en ayant conscience des mutations auxquelles nous faisons face. »

Revue de presse

Le regard des journalistes locaux & nationaux

Retrouvez ci-dessous quelques articles de presse récents qui mentionnent le combat de Xavier Roseren pour défendre le tourisme sur notre territoire :

Les articles sur le tourisme